Zen Et Cie logo

Au vu des turbulences que l’on traverse actuellement, l’incertitude de l’avenir et les enjeux relationnels, notre patience est parfois mise à rude épreuve. Il est facile de perdre pied et de laisser une certaine irritabilité nous submerger. Il est donc primordial de rester bienveillant malgré tout, envers soi d’abord puis envers les autres.

Certaines entreprises choisissent d’intégrer à leur ADN, les notions de compassion et de bienveillance, afin de créer des liens humains plus forts et plus harmonieux au sein de leurs équipes.

Qu’est-ce que la compassion?

Selon la tradition bouddhiste, elle se définit comme étant le désir de mettre fin aux souffrances d’autrui et à leurs causes. C’est un acte altruiste de bienveillance(1). La compassion se veut le liant qui nous aide à entrer en relations harmonieuses d’abord avec nous-mêmes et ensuite avec les autres. Des chercheurs se sont penchés sur cette pratique et ont démontré que ce sentiment transforme notre perception des autres et de nous-mêmes, tout en nous invitant à revoir notre conception du bonheur. La compassion modifie les circuits neuronaux qui conditionnent le cerveau et permet la transformation de l’état émotionnel de base(2).

Compassion et jugement

Notre perception du monde se forme à partir de nos expériences et de nos croyances. Elle est unique. Accepter que les autres voient et vivent les choses différemment est une prémisse pour s’exercer à la compassion. Il est important de demeurer attentif au fait que tout jugement porté sur soi ou sur autrui part toujours de soi. Cultiver la bienveillance nécessite ouverture et demande à mettre de côté deux réactions contreproductives, soient celle d’avoir toutes les réponses ou d’avoir toujours raison. Si la compassion exige une suspension des opinions sur ses semblables, elle requiert prioritairement un retrait de l’autocritique. Car, toujours selon la tradition bouddhiste, il est inutile d’espérer prendre soin un jour des autres si l’on ne commence pas par s’occuper de soi(3). Et prendre soin de soi débute déjà par le fait de stopper notre petite critique intérieure.

Compassion et présence attentive

La présence attentive (mindfulness) existe depuis 2500 ans. Cette pratique consiste à placer notre attention sur le moment présent et demande à être vigilant à ce qui nous entoure. Elle demande d’observer les faits avec curiosité, ouverture et bienveillance. La pratique de se poser, en silence, sur une base régulière s’avère un excellent moyen de cultiver la présence attentive, dont voici certains bienfaits :

▪️ réduit le stress et les symptômes d’anxiété et de la fatigue;

▪️ développe la capacité à prendre du recul, à mieux gérer ses priorités et à lâcher prise;

▪️ augmente l’écoute, l’empathie, la compassion;

▪️ procure un plus grand calme mental et une sensation de sérénité.

Compassion et travail

Selon Matthieu Ricard, moine bouddhiste, la pratique de la pleine conscience est encore trop souvent présentée aux dirigeants comme étant uniquement un outil pour diminuer le stress et augmenter l’efficacité. Selon lui, plusieurs dimensions essentielles pour l’entreprise et ses employés sont oubliées, comme la possibilité de trouver plus de justesse dans la prise de décisions, le développement d’une connaissance de soi plus fine et la capacité à mieux prendre soin des collègues et collaborateurs de façon bienveillante. Cette dernière dimension en particulier est cruciale pour favoriser l’harmonie au travail et l’épanouissement de chacun.

Micro-pause à expérimenter!

Assis confortablement, fermez les yeux. Prenez quelques respirations profondes pour ensuite revenir au souffle naturel tout en laissant le corps, et surtout le visage, se détendre. Répétez mentalement, au rythme de votre respiration, « J’INSPIRE, J’EXPIRE ». Poursuivez quelques minutes en ramenant l’attention à cette répétition mentale lorsque vous êtes déconcentrés. Cette pratique apaisante est très efficace pour cultiver une plus grande présence attentive.

Pourquoi ne pas instaurer cette micro-pause à chaque début de rencontre? Notez ensuite si vous observez une meilleure communication et plus de bienveillance dans les interactions. Encouragez également vos équipes à prendre ces courtes pauses individuellement et régulièrement dans une journée. Vous noterez certainement la différence concrète sur l’ambiance générale.

 

Article écrit par Julie Banville pour la magazine Facteur H

 

Nous sommes là pour répondre à vos besoins. Contacter nous par courriel à info@zenetcie.ca ou par téléphone au 514 277-7905.‍

 

 

Références bibliographiques

1. [http://www.huffingtonpost.fr/matthieu-ricard/meditation-bureau-entreprise_b_8280696.html]

2. INREES – [http://compassion.inrees.com/article/id/6]

3. Ricard M., Singer T. Vers une société plus altruiste, Allary Éditions, 2015

Votre programme n’attend que vous, maintenant

Assurez-vous d’obtenir rapidement un devis qui correspond à vos besoins!

Obtenir un devis